Panneau 18 bis

La Fête nationale du Québec à Montréal -
Je me souviens!

D'impressionnants géants

Panneau 24 bis.jpg
Géants au parc Maisonneuve, 2012. Archives du Comité de la Fête nationale du Québec à Montréal. Photographe non identifié
Marche populaire de la Fête nationale du Québec sur la rue Sherbrooke. Archives du Comité de la Fête nationale du Québec à Montréal. Photographe non identifié.
Panneau 24.jpg

Les géants, personnages gigantesques, font partie des fêtes populaires en Europe depuis le Moyen-Âge. À Montréal, ils paradent dans le défilé de la Fête nationale pour la première fois en 2007. On souhaite ainsi évoquer de manière novatrice et ludique des symboles ou des personnages importants de l’histoire. Fabriquer ces imposantes figures représente un projet colossal : mesurant 4 mètres de haut et pesant plus de 60 kilos, un géant prend en moyenne 1000 heures de travail à confectionner.

 

Les cinq premiers géants (Ludger Duvernay, René Lévesque, Marie Moisson, Samuel de Champlain et le Grand Esprit des Nations) sont bientôt accompagnés de nouveaux personnages dans les années subséquentes. En 2012, lors de leur dernière apparition au défilé de la Fête nationale, ils sont une vingtaine!

En savoir plus

Entre 2007 et 2012, les organisateurs de la Fête nationale misent sur un nouveau concept : la participation des Géants au défilé. Ces personnages plus grands que nature tirent leur origine du Moyen-Âge : ils font partie des processions religieuses dans certains pays d’Europe dès le 15e siècle. Représentant des personnages religieux, mythiques, contemporains ou historiques, ces Géants permettent d’aborder des sujets variés de façon ludique et originale. 

 

À Montréal, ils représentent une foule de personnages bien connus, comme Jeanne Mance, René Lévesque, Ludger Duvernay ou Samuel de Champlain, ou encore des personnages symboliques comme Ti-Jean Rigodon ou Marie Moisson. S’ils sont seulement 5 à la première édition en 2007, leur nombre ne cesse de croître au courant des années suivantes. En 2008, par exemple, c’est le public qui choisit les nouveaux personnages qui seront confectionnés. Lors de la dernière apparition des Géants au Défilé, ils sont plus d’une vingtaine ! 

 

La production d’un Géant nécessite le travail de nombreux créateurs. On doit sculpter le buste et la tête, en plus de les vêtir d’immenses costumes nécessitant jusqu’à 75 mètres de tissus. Ce travail en amont s’ajoute à la participation non-négligeable des porteurs qui, le jour du défilé, doivent donner vie aux personnages. 

 

 

LE SAVIEZ-VOUS?

 

Les défilés des Géants, parcourant la rue Sherbrooke, reprennent un itinéraire intimement lié avec l’histoire de la Fête nationale à Montréal. C’est en effet sur cette artère que s’organisaient autrefois les grands défilés de la Saint-Jean.