Photo ouverture-fermeture 2_light

Célébrons le centenaire des Archives nationales du Québec! 

présentée par
Logo_LAPRESSE_RENVERSE.png

Une « commande » à livrer...

 Choisie par le public Chosen by the public 

Légende: Un vélo de livraison l’hiver, près du square Saint-Louis dans le Plateau Mont-Royal, 1970. BAnQ Vieux-Montréal, fonds Ministère de la Culture et des Communications (E6, S7, SS1, D700001-700001E). Photographe non identifié.

Dans les anciens quartiers, comme au Plateau-Mont-Royal, les petits commerces de proximité se trouvent un peu partout sur le territoire dans les années 1950-1960. «Faire livrer» est une réalité, un service utile à bien des gens qui ont du mal à se déplacer, mais qui ont une totale confiance dans leur «épicier du coin», lequel connaît si bien leurs habitudes. Le livreur à bicyclette, en été comme en hiver, fait aussi partie de ces habitudes.

https://advitam.banq.qc.ca/notice/507948

In the older neighborhoods, such as the Plateau-Mont-Royal, small convenience stores can be found throughout the territory in the 1950s and 1960s. “Have it delivered” is a common practice, a useful service for many people having trouble getting around, but who have complete confidence in their "corner grocer", who knows their habits so well. The bicycle delivery man, whether in summer or winter, is also part of the scene.

C’est vers la fin des années 1860 que le vélo fait son apparition à Montréal. Les premières pistes cyclables furent inaugurées dès 1874. À cette époque, les gens qui utilisent le vélo sont majoritairement des hommes et sont vus comme de drôles d’oiseaux, voire des anarchistes. Au début du XXe siècle, avec la popularité grandissante de ce nouveau mode de transport, il a fallu mettre en place toute une règlementation pour encadrer son utilisation en ville. Des pétitions contre les vélos ont même circulé, car on les considéraient comme dangereux pour les piétons et les chevaux.

Mais pendant longtemps, et peut-être même encore de nos jours, on regarde parfois avec un sourire en coin, ces adeptes du vélo qui semblent prêts à braver mer et monde pour enfourcher leur bicyclette. Que dire de ce jeune couple de Montréal qui, à l’été 1942, décide de partir en voyage de noces à bicyclette pour faire le tour de la Gaspésie? Dans ses mémoires, Marguerite Lescop, trace un sympathique portrait de son aventure. (...)

Tout au long du XXe siècle, on assistera à diverses percées de la bicyclette, dont certaines des plus récentes : la mise en place du Tour de l’île de Montréal en 1985, l’arrivée des BIXI, vélos en libre-service, en 2009 et le premier tour cycliste d’hiver en 2014.

Au fil des ans, les plus ardents défenseurs du vélo tentent de faire reconnaitre ce mode de transport et s’organisent pour qu’on lui donne la place qui lui revient. Au Québec, on doit une fière chandelle, entre autres, aux fondateurs de l’association militante Le Monde à Bicyclette qui, à partir des années 1970, a valorisé l’utilisation du vélo et a su en inspirer plus d’un…

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. – Albert Einstein

 

Source: Cyclonordsud

https://cyclonordsud.org/trousse-fiche/module-1-fiche-3-levolution-velo-a-montreal-a-quebec/

En savoir plus

LES PARTENAIRES

Rue saint-denis.png
Archives nationales.png
Logo_Lapresse.png
Société_d'histoire_du_plateau.png
Ville_de_montréal.png
Logo_Québec.png