Logo_JMTL_4C_RENV.png

vous présente

pignons multiples.png

Une rue dans tes oreilles

tiret.png

Reviens chanter

Il serait peut-être l’heure de retourner jouer…

Bon, te voilà mon gars.

Alors, comme ça, c’est vrai, c’est ici que tu te caches ?

Non arrête, je suis venu tout seul, attends attends ! Va-t’en pas

Relax. Mais dis-moi qu’est-ce qui se passe avec toi mon apache ?

 

Regarde, si les autres m’envoient, c’est pour t’annoncer

Que l’annonce est prête, qu’on la relâche à soir

Et que si tu veux pas te faire remplacer

Par un gars du Conservatoire

 

Paye ta facture et reviens chanter.

 

Allez, relève-toi mon gars

Ta voix nous manque

 Et comme on va pas à la guerre sans notre tank

Depuis que t’es parti, on sait plus faire de la musique sans toi.

 

Tu sais, c’est correct pour moi si tu veux pas en parler

Mais dis-moi juste si c’est à cause de la dernière fois ?

Quand on t’a dit de chanter un peu moins comme Gerry ? Un peu plus comme Dédé ?

On voulait juste que ça marche, tu le sais que nous autres, on est prêts à mourir pour ça ?

 

C’est parce que mon gars, on est des hyènes

Des vagabonds qui traînent

Avec des rêves qui nous démangent les mains.

Nos mains de musiciens.

 

Alors, pourquoi tu nous dis pas ce qui fait saigner ton cœur ?

Après, moi, j’appelle les gars et on essaye de s’arranger

On est un groupe et ça commence à être l’heure

Qu’on retourne jouer.

 

Attends ?

 

C’est parce que tu trouves qu’on t’écoute pas assez ?

Que tu te sens pas apprécié ?

Qu’avec nous, t’es enfermé ?

Et que ton âme de rocker doit s’évader ?

 

Je comprends pas ce qui coule dans tes yeux

Il me semblait qu’on jouait du rock’n’roll

Et que tout le monde était heureux.

 

 

Dis-moi au moins que tout peut s’arranger ?

Qu’on peut surtout pas te laisser partir ?

Pis que si je te paye un shooter – ok deux – tout est oublié ?

 

Mon gars, on est des hyènes

Des vagabonds qui traînent

Avec des rêves qui nous démangent les mains

Nos mains de musiciens.

 

Ça fait qu’on te laissera pas t’en aller de même mon gars

Parce qu’on est nés pour ça.

 

Dis rien qu’un mot

Pis l’annonce, on la brûle pis on l’oublie.

Dis rien qu’un petit mot

Pis on le fait pour vrai cette fois : on se donne en spectacle sur Saint-Denis

 

Parce que le monde au grand complet a besoin de nous

T’entends ? Oui, la rue a besoin de nous

 

Alors viens refaire le monde avec ta voix

Parce que nous autres

On sait pas comment faire de la musique sans toi.

 

Abandonne-nous surtout pas

Ta gang de galériens.

Reviens à la maison pis on va en rire dans vingt ans de d’ça

Quand tout le monde saura que le rock’n’roll nous a pas mis au monde pour rien.