Logo_JMTL_4C_RENV.png

vous présente

pignons multiples.png

Une rue dans tes oreilles

tiret.png

Liberté

Dis-moi ton nom…

Je connais pas encore ton nom

 

Alors, si tu veux bien, laisse-moi d’abord te toucher

 

Parce que ce soir, je ressens quelque chose

D’étrange

Comme une perte de poids immense

Doublée d’un vertige.

 

Je connais pas encore ton nom

 

Et c’est pourquoi j’ai toujours pensé que Saint-Denis

Promettait que des trottoirs

Alors je lui regardais les pieds en revenant tous les soirs.

En me dilapidant, un peu comme se retourne la pluie.

 

Je connais pas encore ton nom

 

Et ce soir, je ressens quelque chose

D’étrange

Comme s’il y a bien trop longtemps, on avait confisqué ma cause

Et qu’aujourd’hui, tout pouvait enfin reprendre.

 

Je connais pas encore ton nom

 

Alors, si tu veux bien, laisse-moi d’abord te regarder

 

Parce que j’avais oublié le sourire de ce petit monsieur

Et que Saint-Denis avait aussi des yeux

 

J’avais oublié que Saint-Denis ne comptait plus ses murales

Qu’elle se promenait en jupe

Et qu’elle faisait rougir Montréal.

 

Je connais pas encore ton nom

 

Parce qu’il m’est arrivé de croire qu’on se rencontrerait jamais

Tu saurais ce que je veux dire

 Si tu m’avais vu aller.

 

Moi, on m’a jamais appris à vivre

Alors j’ai bûché toute ma vie

 

Parce qu’on m’a dit

 

Que la vie, c’est quand tu te délivres

De ton horaire.

Moi, j’avais rempli mon horaire de mille et une occupations

J’ai travaillé comme un cheval

Et le cheval a eu raison

 

De toi.

 

Alors toi

 

Après toutes ces années

 

Maintenant que toi, je t’ai devant moi

 

Dis-moi ton nom.

 

Je t’ai vue traîner traînes sur les terrasses le vendredi soir

Mais encore

 

Dis-moi ton nom.

 

Je t’ai vue voler dans les airs

 

Tout le monde te regarde encore aujourd’hui et espère

Mais encore

 

Dis-moi ton nom.

 

Dis-moi ton nom et je te laisserai plus repartir

Je sais que tu es la femme de personne

Mais je te garderai au moins une place et en t’attendant, ce sera la tienne.

Fredonne ton nom dans mon oreille et quand tu repasseras, j’attraperai ton sourire.

 

Sincèrement, c’est un honneur de t’entendre parler

Dis-moi ton nom

Histoire de te rencontrer

Dis-moi ton nom, allez.

Liberté.