Photo ouverture-fermeture 2_light

Célébrons le centenaire des Archives nationales du Québec! 

présentée par
Logo_LAPRESSE_RENVERSE.png

Au parc La Fontaine, l'arche de Noé

Photo 16 - Non modifiable_light.png
Légende: Jardin des Merveilles dans le parc Lafontaine, vers 1960. BAnQ Vieux-Montréal, fonds Armour Landry (P97, S1, D15556-15557). Photo : Armour Landry. 

Les enfants poursuivent leur visite du Jardin des Merveilles en passant par l’arche de Noé, où ils peuvent voir différents petits animaux grâce à des vitrines placées à leur hauteur. Il y a même le cou d’une girafe qui perce le toit de la cabane... Le seul fait d'accéder à l'arche par des passerelles au-dessus de l’eau participe à la magie de l’excursion.

https://advitam.banq.qc.ca/notice/566904

Children carry on with their visit of the Garden of Wonders through Noah's Ark, where they can see different small animals thanks to showcases placed at their height. There is even a giraffe's neck that pierces the roof of the hut... The mere fact of accessing the ark by footbridges over the water contributes to the magic of the experience.

En savoir plus

Le 5 août 1957, les enfants de Montréal sont invités à son inauguration. Au gré des sentiers, les contes pour enfants y prennent vie: Jonas la baleine abrite un aquarium dans sa bouche géante, de petits animaux ont trouvé refuge sur le jeu de blocs ou sur l’arche de Noé et un peu plus loin, la chèvre de Monsieur Seguin gambade dans son enclos.

 

Dans la volière, de magnifiques oiseaux exotiques aux plumages colorés font entendre leurs chants mélodieux alors que dans leur bassin, les otaries font des cabrioles. Derrière les arbres se dressent les tours d’un château de conte de fée et il n’y a qu’à franchir la porte pour se retrouver dans un village enchanté: on y rencontre une vieille dame qui vit dans une bottine, Blanche-Neige, le petit chaperon rouge et Cendrillon, dans sa citrouille transformée en carrosse.

 

Au détour d’un chemin, Humpty Dumpty est perché sur un muret, alors que le meunier dort à l’ombre de son moulin. À une extrémité du Jardin, les citadins se font une joie de prendre un rafraichissement sous la tente ou encore, une bouchée au restaurant avant de repartir à la découverte d’autres merveilles: le singe et la lanterne magique, les trois ours dans leur cabane de rondins ou encore, les champignons géants.

Source: Archives de Montréal

http://archivesdemontreal.com/2016/06/07/le-parc-la-fontaine-naissance-dun-oasis-urbain-1954-1957/

 

 

LES PARTENAIRES

Rue saint-denis.png
Archives nationales.png
Logo_Lapresse.png
Société_d'histoire_du_plateau.png
Ville_de_montréal.png
Logo_Québec.png