Photo ouverture-fermeture 2_light

Célébrons le centenaire des Archives nationales du Québec! 

L'école Olier

présentée par
Légende: École Olier, 1907. Albums Massicotte, Collections de BAnQ (0002733162).

L’école Olier, rue Roy, existe depuis 1878. Sur cette coupure de journal de 1907, nous apercevons le bâtiment original. Nous voyons, à gauche, les premiers édifices de l’Institut des Sourdes-muettes rue Saint-Denis et, à droite, le pensionnat Saint-Louis-de-Gonzague rue Sherbrooke. L’école a brulé en 1966. La Collection Édouard-Zotique Massicotte des Archives nationales est un véritable livre d’images historiques.  

https://cap.banq.qc.ca/notice?id=p%3A%3Ausmarcdef_0002733162&Lang=FRE

The Olier School, on Roy Street, has existed since 1878. In this newspaper clipping from 1907, we can see the original building. We also notice, on the left, the first buildings of the Institut des Sourdes-muettes on Saint-Denis Street and, on the right, the Saint-Louis-de-Gonzague boarding school on Sherbrooke Street. The school burned down in 1966. The Édouard-Zotique Massicotte Collection of the Archives nationales is a veritable historical picture book.


L'ancienne École Olier occupe le terrain borné par les rues des Pins, Roy, Drolet et Henri-Julien.
Cette école, appelée au début Académie St-Denis, est fondée en 1875 par L.A. Primeau. En 1878, elle se fixe définitivement sur la rue Roy. Alors que son entrée principale donne aujourd'hui sur la rue des Pins, en 1878, son entrée principale, qui "portait fièrement le nom du fondateur du Séminaire de Saint-Sulpice, l'abbé Jean-Jacques Olier (1608-1657)" donnait sur la rue Roy, soit au 216 (voir Paul Wyczynski, Nelligan 1879-1941 Biographie, 2e éd., Montréal, Fides, 1987 à la p. 74).


Cette école, alors réservée aux garçons, est fréquentée par Émile Nelligan et Hubert Aquin. Elle a été détruite dans un incendie en 1966 et une photo saisissante commémore une messe célébrée dans la ruelle entre les rues Drolet et Henri-Julien à la suite de cet incendie.


Une école portant le nom Jean-Jacques Olier mais d'un style architectural discutable, faisant partie de la Commission scolaire de Montréal, occupe aujourd'hui ce même emplacement.


À la suite de la fusion de l'École Jean-Jacques Olier et de l'École St.-Jean-Baptiste (située plus au nord), une tentative en 2008 pour remplacer ces noms et faire porter par les deux écoles, le nom École Au-pied-de-la-Montagne, engendre une polémique en raison du peu de respect manifesté à l'endroit de l'histoire du quartier. À la suite d'un compromis entre les deux factions, les écoles fusionnées portent aujourd'hui le nom de l'École Au-pied-de-la-Montagne, pavillon Jean-Jacques Olier et pavillon St-Jean-Baptiste.

Source: la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

https://histoireplateau.org/toponymie/vp/roy/roy.html

En savoir plus

LES PARTENAIRES

 
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Téléphone: +1 (438) 497 - 5277

© 2020 par SDC rue Saint-Denis